Critiques et ObjectivitésPolitiqueReligion

ON EST OU LA ? | LE HOLD-UP SPIRITUEL, MENTAL ET MEDIATIQUE

En moins de 7 ans, le Congo dispose déjà de trois sortes de passeports. Est-ce par souci de protéger les congolais comme voudrait nous le faire croire monsieur Lambert Mende de la honteuse minorité présidentielle et ministre de l’information de son état ou c’est juste suite à leurs motivations machiavéliques de vouloir toujours étrangler le peuple congolais qui, cependant, refuse de mourir malgré les mille et unième tentatives de génocide perpétrées contre lui ?

Des arriérés de salaires, des enfants non scolarisés, des fonctionnaires mal ou sous-payés, une inflation qui ne dit pas son nom, des hôpitaux sans médicaments, des routes délabrées, des universitaires sans conscience, des députés véreux et sans aucun idéal, un président aux origines douteuses, mal élu, mal aimé et qui veut à tout prix diriger par les crépitements des balles réelles, des chefs traditionnels nommés au gré des vagues, des ministres cupides et sans vergognes, des mandataires de l’Etat qui ne sont là que pour un enrichissement personnel, des militaires qui se partagent un petit appartement pour 4 familles, des policiers sans formation adéquate, une armée fragile composée d’officiers aux origines douteuses, un taux d’analphabètes trop élevé et un taux de filles-mères on ne peut plus exponentiel, le secteur minier aux mains des étrangers, un tissu économique en lambeaux, un secteur privé quasi-inexistant dont seul 1% de la population profitent de la manne du pays…on est où là ?

Et comme si cela ne suffisait pas, come des sangsues et dans leur quête d’en finir avec le peu de congolais qui peuvent s’octroyer le “luxe” de detenir un passeport, ce gouvernement fantôche vient de publier comuniqué ayant trait au retrait des passeports qui du reste, sont en cours de validité, laissant par ces entrefaites, entrevoir leur haine envers les autochtones congolais.

LE HOLD-UP SPIRITUEL, MENTAL ET MEDIATIQUE

« Il est un mal que j’ai vu sous le soleil, comme une erreur provenant de celui qui gouverne: la folie occupe des postes très élevés, et des riches sont assis dans l’abaissement. J’ai vu des esclaves sur des chevaux, et des princes marchant sur terre comme des esclaves. »

Le député Franck Diongo
Le député national Franck Diongo

Le Congo est aujourd’hui sens dessus dessous, et c’est pourquoi les premiers sont les derniers, et les derniers les premiers. Si l’on peut considérer combien des gens de la trempe de Diomi Ndongala, du professeur Huit Munongo, de l’honorable député Franck Diongo, Jean-Claude Mbuyambo Kyassa, de l’archevêque Kuthino Fernando , Vano Kiboko et d’autres centaines que nous ne pourrions pas mentionner ici faute d’espace, sont vilipendés, traînés dans la boue, écroué, torturés, remis en liberté dans un état végétatif – pour certains – ou tout simplement condamnés à mort parce qu’à la tête du pays, il se trouve que des personnes ignobles, des gens sans aucune humanité, sans vergogne et qui, par la force des choses, se sont hissés jusqu’à la hauteur du tricolore congolais…

Voyez comment les fils serviles de Satan se donnent de l’importance sur la terre ! sur quel cheval élevé montent-ils si ce n’est sur les dos des contribuables congolais ! Comment se fait-il que ces abrutis élèvent-ils leur corne de la méchanceté vers les hauteurs, le socle de la nation congolaise ?

Comment est-ce possible que Haman soit dans la cour royale, tandis que Mardochée s’assoie au seuil de la porte d’entrée ; Comment Élie peut gémir dans la caverne tandis que Jézabel se gonfle dans le palais ? ; Pourquoi David doit vagabonder de par les montagnes, alors que Saül règne dans le pays ? On est où là ?

ON EST OU LA ?

Je me permets d’ouvrir une parenthèse avant de continuer dans ma quête de savoir où nous en sommes…

En effet, parlant des enfants des ténèbres qui ont usurpé de notre vraie identité par l’entremise du blanchiment racial (voir notre article à ce sujet), c’est difficilement soutenable, acceptable et admissible  que d’affirmer de telles ignominies.

Car comment comprendre et/ou accepter que les gens les plus méprisés, les plus maltraités, les plus exploités et les plus bafoués de la terre comme des africains que nous sommes, puissions être les dignes et nobles peuples du Créateur?

Voir notre article sur la Bible et le racisme anti-noir en cliquant ici

Effectivement, la raison et la logique humaines sont loin d’accepter cette réalité. De plus,  lorsque les « églises » dites chrétiennes et  à leur tête certains peuples d’Europe – dans leur eurocentrisme, leur folie de grandeur et leur hégémonie béate, soutiennent que ce sont les nations européennes qui sont les dix tribus perdues de la Maison d’Israël (par exemple, selon eux, le Royaume Uni serait issu de la tribu de Juda, le Danemark serait issu de la tribu de Dan, la France de la tribu de Ruben, l’Espagne, etc.). Alors tous les esprits sont confondus et ne savent plus à quels saints se vouer…

Et qu’en est-il des Juifs talmudiques?

Ces derniers ont réussi le hold-up spirituel, mental et médiatique pour faire croire au monde entier que ce sont eux le peuple élu de Ashem, de Dieu, de Yahveh.

Je pense que la liste des prétendants au peuple légitime de Dieu est bien loin d’être exhaustive. Car il y a un nombre sans fin des gens qui prétendent être le peuple de Dieu sur la terre. ..

Autrement dit, ce n’est pas parce que les Occidentaux et notamment les Européens, en raison de leur eurocentrisme, s’illusionnent en affirmant  documents et preuves à l’appui qu’ils sont le peuple de Dieu qu’ils ont enfin raison. Ce n’est pas non plus parce que les Juifs talmudiques ont séduit le monde en lui faisant croire qu’ils sont le peuple de Ashem et qu’Israël est le pays, la terre anciennement promise, occupée par le peuple qu’ils le sont en réalité.

Une fois que nous avons présenté ce décor, devons-nous continuer dans cette voie qui mène les Noirs à l’échec, aux défaites, à la honte, à l’humiliation et à la dispersion à travers le monde entier?

Les Noirs ne sont-ils pas réputés pour être les plus robustes, les Africains ne sont-ils pas assis sur des scandales géologiques (car leur pays, leurs sous-sols sont extrêmement riches en minerais, en matières premières) et pourtant ils sont les plus pauvres de la planète?

Et comment cela se fit-il? Comment expliquer tout cela, d’abord,  à ceux et celles de mon peuple et puis, à ceux et celles du reste du monde épris de justice, d’amour et de paix ? …On notera qu’il y a une inversion de valeur et des données anthropologiques, historiques et spirituelles. Les Noirs sont, sans contredit, l’Ysraël messianique de Yahveh.

Ils étaient les premiers mais ils sont devenus les derniers. C’était à eux que revenait la mission de prêcher aux nations, d’être leur lumière, mais ils ont failli. De plus, c’était à eux d’enseigner le reste du monde, mais malheureusement leur déchéance fait que depuis un certain temps, ce sont eux qui sont enseignés par des païens.

Juifs, ils l’ont été depuis les origines, mais ils sont enseignés, dominés par les Juifs talmudiques, chrétiens, car les principaux évêques au service de Constantin étaient des Noirs( Tertullien, etc.), mais ils sont enseignés par les autres chrétiens des nations, musulmans aussi bien par Mahomet( qui n’était pas son nom propre et dont la signification est Loué, Louange ou Judah) et par la foule de collaborateurs de ce dernier, les Noirs sont aujourd’hui, enseignés et dirigés par des Arabo-musulmans, bouddhistes étant donné que Siddhattha Gotama ou Gautama élevé au rang de Bouddha était un Noir, mais malheureusement les Noirs copient le bouddhisme des orientaux.

Et enfin, ce sont les Noirs qui fondèrent presque toutes les confréries et sociétés secrètes les plus importantes de ce monde, mais malheureusement, ce sont eux qui sont colonisés par des maçons, rosicruciens, illuminati.

Le comble étant qu’ils sont à la traine de ces masters in libro judéo-maçonniques, etc.

En fait, les Noirs après avoir quitté la spiritualité révélée sont devenus des adorateurs des pierres, d’arbres, cours d’eau, etc. des éléments de la nature parce qu’ils sont séduits par les différents génies. Ce qui est choquant dans cette histoire, n’est-ce pas le fait que ces païens sur qui on ne pouvait pas compter soient devenus de donneurs de leçons dont dépend la vie des Noirs?

Et les Proverbes d’en conclure :

«Il ne sied pas à un insensé de vivre dans les délices; Combien moins à un esclave de dominer sur des princes!» – Prov 19:10.

Eh ben ! Chers messieurs, c’est en république à démocratiser du Congo que tous les faits ci-hauts énumérés prennent place et ce,  au vu et au su de tout le monde, la communauté dite internationale comprise. Parenthèses closes !!!

INVERSION DES CHOSES ET DES VALEURS

Qohéleth* très sagement ne s’écriait-il pas à gosiers ouverts : « J’ai vu des esclaves sur des chevaux, et des princes marchant sur terre comme des esclaves. » ? N’est-ce pas il eut renchéri pour dire, je cite : «La folie occupe des postes très élevés, et des riches sont assis dans l’abaissement».

En effet, qui sont ces rois, ces princes qui marchent à pied? » et qui sont ces esclaves qui sont sur les chevaux?

Il y a ici inversion des choses et des valeurs. Il constate que les choses ne se font pas normalement et que les gens ne sont pas à leur vraie place. Ainsi dans la réalité factuelle, on trouve des corrompus  à des postes élevés (de vertu). Et de gens vertueux sont trainés dans la boue par des gens qui n’ont aucune morale qui n’ont ni foi ni loi. Et d’ajouter qu’à des postes élevés, dignes on trouve des gens minables puisqu’il dit ceci:

* L’Ecclésiaste (traduction grecque de l’hébreu קהלת Qohelet, « celui qui s’adresse à la foule ») est un livre de la Bible hébraïque, faisant partie des Ketouvim, présent dans tous les canons.

L’auteur se présente en tant que « Qohelet », fils de David, et ancien roi d’Israël à Jérusalem. La fin du livre lui attribue également la rédaction de Proverbes. Il a été quelque temps identifié à Salomon, ce qui fut contesté par Voltaire et les exégètes modernes après lui, qui datent l’œuvre du IIIème siècle av. J.-C., pendant la période hellénistique où les Juifs furent influencés par les divers systèmes philosophiques grecs comme l’épicurisme et le stoïcisme.

Ne cherchons pas très loin la réponse. Avant tout, tâchons de reformuler ce verset et relisons-le et plaçons-le dans son vrai contexte.

Ne dit-on pas que tout texte pris hors de son contexte n’est que prétexte ?

Qohelet dit qu’il a vu des esclaves (gens délaissés), monter sur des chevaux. C’est comme pour dire, il a vu de gens de petites vertus et inhumains rouler dans des limousines.

N’est-ce pas le type des « kadogo », ces petits soldats qui accompagnèrent le feu Laurent-Désiré Kabila dans sa quête de chasser le régime de Joseph-Désiré Mobutu ?

Les Kadogo de l’AFDL

Ce conglomérat d’aventuriers, s’il faut les appeler ainsi, était constitué d’une frange de ramassis qui ne savaient ni lire, ni compter, encore moins écrire leurs propres noms en Kinyarwanda, leur langue vernaculaire telle que parlée au Rwanda  et qui n’avaient de soldats que des bottes de pluies et des lambeaux d’habits et/ou semblant des vetements qu’ils appelaient « tenues militaires » avec des bâtons en mains (comme s’ils venaient chasser un chien non enragé ou un chat solitaire du quartier. Dieu seul sait pourquoi les filles et fils de mon pays leur avaient fait confiance – j’en pleure en y pensant)

Dans leur plan machiavélique, ils ont feint de prêter mains fortes au rebelle de longue date que fut le Mzée L-D Kabila aux fins, pour eux, de s’accaparer de l’âme de l’appareil de l’Etat congolais.

En effet, il s’agit là des rwandais, ougandais et de quelques ougandais, angolais,zimbabwéens et sud-africains dans une certaine mesure.

Car ce sont eux qui prennent des décisions cruciales qui engagent l’avenir du Congo, en vendant des espaces miniers aux étrangers, en hypothéquant les ressources du pays en échange de leur sécurité personnelle, en bradant les richesses minières, forestières, fluviales, pétrolières et énergétiques… Ce sont eux qui font la loi et c’est encore eux qui pullulent dans toutes les grandes villes du Congo, Kinshasa (siège des institutions de la république) en fait les frais.

C’est eux qui veulent aujourd’hui nous enseigner la notion du « Vivre-Ensemble » après avoir jeté le pays dans le chaos et l’opprobre.

Et pendant ce temps, les rois, les princes héritiers du Congo, les ayant-droits – type de l’olivier franc (voir Romains 11) sont, pour ainsi dire, des congolais issus de la première filiation, celle de la souche ainsi que de la race pure.

Le Mzée Laurent-Désiré Kabila
Le Mzée Laurent-Désiré Kabila

Ce type des congolais lambda, surdiplômés, talentueux, énergétiques, courageux et innovateur qui, aujourd’hui, se doit de marcher des kilomètres à pieds pour atteindre des centres des grandes villes comme Makiso (Kisangani), Gombe (Kinshasa), Matadi, Kikwit, Nyoki et autres, alors que de l’autres côté, se pavanent, dans des luxueuses voitures, ces congolais d’hier, qui ne le sont devenus que par des moyens frauduleux et usurpateurs.

Pendant que les vrais congolais ou « rois » dans notre contexte, habitent des taudis, sans électricité ni eau potable tandis que des étrangers (rwandais, indiens, libanais, pakistanais et même les sri-lankais) habitent des villas ultra-surveillées et utilisent ceux-là même qui devraient être leurs maîtres comme garçons de courses…

On est où là ?

…Dommage on y trouve même les officiers de l’armée, certains généraux congolais de souche et sans fonction, à la traîne de ces oliviers sauvages qui se sont greffés de force à la nationalité congolaise. Le peuple congolais, en majorité, est forcé à la pauvreté dans son propre pays. Il est pauvre, il est traîné dans la boue, il est bafoué et maltraité par « tout le monde », il suffit que ce dernier ait des connivences avec un rwandophone et le certificat donnant droit de tuer, massacrer et maltraiter des vrais congolais lui sera décerné. De ce nombre sont des européens, des juifs – s’il faut les appeler ainsi pour commodité de langage –  et les arabo-musulmans.

“On ne libère pas un peuple, un peuple se libère lui-même. Tant qu’il s’érige des images de sa liberté, il se crée de nouvelles chaînes.” – A bon entendeur, salut !

« …Notre système politique est tellement faible qu’à l’heure actuelle les « partenaires sociaux » font la politique économique, sociale et fiscale à la place des élus du peuple, qui, eux, n’ont pu que signer et/ou avaliser des contrats léonins et des protocoles vides de sens – et de suites – dans la demeure d’un Etat pathétiquement appelé au secours pour l’occasion. …Et lorsque le pouvoir politique est affaibli, c’est la rue qui récupère les lambeaux de pouvoir perdus. Nous savons tous où cela peut nous mener… »

« Rien ne peut résister à un peuple qui a décidé de se libérer de ses chaînes » – You’re warned ! Un homme averti en vaut deux !

 Ben-Vindicien EBENGO

 

 

RECEVEZ NOTRE BULLETIN | JOIN OUR NEWSLETTER
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Rejoignez plus de 3 000 visiteurs qui reçoivent notre newsletter et découvrez comment optimiser votre blog pour les moteurs de recherche, trouver du trafic gratuit et monétiser votre site.| Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
Nous détestons le spam. Votre adresse courrielle ne sera pas utilisée à d'autres fins. | We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *