PolitiqueSociété

ORDO AB CHAO (L’ORDRE PAR LE CHAOS) | FAUDRAIT-T-IL METTRE LE CONGO A FEU ET A SANG POUR POUVOIR DEVELOPPER LES AUTRES PAYS ?

Ordo ab chao“, trois mots latins qui renferment le plus grand mystère de l’Univers. Ce grand mystère est au cœur des secrets des alchimistes médiévaux en quête de la perfection intérieure et de la pierre philosophale. Cette formule est aussi la devise et l’emblème de la Franc maçonnerie hermétique, dont l’origine remonte à l’Egypte ancienne.

Ce qui cause le trouble, voire la confusion, chez beaucoup de gens, notamment dans les milieux conspirationnistes, c’est que la même formule « ordo ab chao » est  utilisée par une organisation secrète, appelée les illuminati, poursuivant la réalisation d’un plan machiavélique connu sous l’appellation de « Novus Ordo Seclorum ou Nouvel Ordre des siècles », dont le but ultime est l’asservissement total de l’humanité.

La Franc maçonnerie actuelle, étant une ramification de cette organisation secrète aux visées obscures qui l’a infiltrée, cette formule est devenue l’expression d’une « doctrine luciférienne ».

Comment une même formule peut-elle être utilisée à la fois pour réaliser la perfection (l’ordre) et le mal (le chaos)?

– Source : http://consciencequantique.com/

« …Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs… »

– La Bible

RDC, UN SCANDALE GEOLOGIQUE QUI SUSCITE APPETITS ET CONVOITISES

Des rapports ont été émis alertant sur le risque grave de pénurie d’eau limitant la production alimentaire, tandis qu’Oxfam et l’Onu se préparent à l’éventualité d’une deuxième crise alimentaire mondiale en cinq ans. Les prix des denrées de base tels que le maïs et le blé ont augmenté de près de 50 % sur les marchés internationaux depuis juin, déclenchés par des sécheresses sévères aux États-Unis et en Russie et des faibles pluies de la mousson en Asie. Plus de 18 millions de personnes sont déjà confrontées à de graves pénuries alimentaires au Sahel.

* Oxfam, initialement Oxford Committee for Famine Relief (l’abrégé date de 1965), a été créé en Angleterre en 1942 pour agir contre la famine provoquée par le blocus anglais contre l’occupation nazie en Grèce. Des étudiants et citoyens de la ville d’Oxford se sont unis, malgré le blocus, pour affréter un bateau afin de faire parvenir des vivres à la population.

Oxfam a prévu que la flambée des prix aura un impact dévastateur dans les pays en développement qui dépendent fortement des importations alimentaires, y compris dans plusieurs régions d’Amérique latine, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Les pénuries alimentaires en 2008 ont conduit à des troubles civils dans 28 pays.

Le Congo-Kinshasa, en Kikongo, « Repubilika Ya Kongo Demokratiki »,  en Swahili, « Jamhuri ya Kidemokrasia ya Kongo », en Lingala, « Repubilíka ya Kongó Demokratíki » et en  Tshiluba, « Ditunga dia Kongu wa Mungalaata », est le pays francophone le plus peuplé. C’est d’ailleurs le quatrième pays le plus peuplé d’Afrique derrière le Nigeria, l’Éthiopie et l’Égypte. La RDC est le deuxième plus vaste pays d’Afrique après l’Algérie.

De ce qui découle, la République Démocratique du Congo, ce pays d’Afrique Centrale 8 fois plus grand que la France et 80 fois plus grand que la Belgique et disposant de plus de 450 ethnies majoritaires et de 4 langues vernaculaires (ou langues nationales), est victime de ses richesses. Il est convoité par des puissances étrangères, plusieurs multinationales et ses propres voisins limitrophes dont  l’enclave de Cabinda (Angola) et la République du Congo à l’ouest, la République centrafricaine et le Soudan du Sud au nord, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie à l’est, la Zambie et l’Angola au sud.

Il s’étend de l’océan Atlantique au plateau de l’Est et correspond à la majeure partie du bassin du fleuve Congo.

Le nord du pays est un des plus grands domaines de forêt équatoriale au monde, l’est du pays borde le Grand rift est-africain, domaine des montagnes, des collines, des Grands lacs mais aussi des volcans.

Le sud et le centre, domaine des savanes arborées, forment un haut plateau riche en minerais. À l’extrême ouest, une quarantaine de kilomètres au nord de l’embouchure du fleuve Congo s’étale une côte sur l’océan Atlantique.

En effet, vu son état délétère, ce pays mal gouverné et sous occupation rwandaise sert de mamelles aux autres pays occidentaux et africains qui voient en Congo non pas un allié mais une proie à déchiqueter.

Les violences perpétrées en République Démocratique du Congo ont entraîné la mort de plusieurs millions de personnes de 1998 à nos jours, selon les sources de l’ONG américaine International Rescue Committee (IRC).

Des morts inutiles « fabriquées » par des donneurs de leçons occidentaux en passe d’hégémonie  De son côté, l’ONU comptabilise plus d’un million de viols depuis les débuts de ces conflits de pacotille. Parmi les victimes de ces viols, il faut compter de nombreux enfants, des femmes et vieillards et certains bébés.

Des viols et vols, des siphonages des matières premières, du bois, de l’électricité, de matières grises et de mains d’œuvres ne sont pas en reste. Ils sont acheminés de gré ou de force à l’étranger pour servir d’outils de modernisation aux infrastructures vétustes des pays tiers alors que le Congo sombre dans les oubliettes…

Plus de 1100 femmes sont victimes de viol chaque jour en République démocratique du Congo, soit une fréquence de ce type de violences multipliée par 26 par rapport à ce qui était précédemment estimé, selon les conclusions d’une étude publiée aux Etats-Unis.

Face à cette suite de tragédies qui s’enchevêtrent, on constate un implacable mutisme médiatique. Quelles en sont les raisons profondes ? Comment expliquer ce phénomène, sachant qu’il s’agit concrètement du conflit le plus meurtrier d’après-guerre. A titre de comparaison informative, le conflit israélo-palestinien a entraîné la mort de près de 95 000 personnes entre 1948 et 2014 (Le Figaro, 29/07/2014) ; pour un mort palestinien ou israélien, on dénombre donc 57 morts en RDC (95000 morts / 5,4 millions de morts).

LA FAMINE COMME COROLLAIRE IMMEDIAT DE CETTE INVASION INTERNATIONALE

La souffrance non-exprimée des congolais
La souffrance non-exprimée des congolais

La famine à l’échelle internationale telle qu’annoncée par l’Onu et l’Oxfam et qui ne font qu’attester les prophéties bibliques ainsi que la pénurie alimentaire qui s’en suivra, auront comme conséquence immédiate la destruction massive du pays en termes de faune et flore.

Chacune des puissances étrangères voulant s’en servir à volonté, la déforestation, la fuite de nos capitaux, l’acheminement de nos produits alimentaires vers les pays occidentaux, la déviation des eaux de nos rivières vers l’Israël ainsi que la spoliation de nos terres (sol et sous-sol), se passeront sous notre barbe.

Si rien ne s’y fait, si les congolais continuent à s’entre-déchirer et si personne d’entre les politiciens n’enterre sa hache de guerre, ni son égo…nous n’aurons que de nos yeux pour pleurer.

Il y aura de la famine comme il n’y en a jamais eu auparavant, des pleurs et des grincements des dents. Notre patrimoine national ne nous appartiendrait plus jamais… 

FAUDRA-T-IL METTRE LE CONGO A FEU ET A SANG AU PROFIT DES PAYS TIERS ?

Tortures et menaces subis par les congolais
Tortures et menaces subis par les congolais

Les récents événements qui sévissent au Congo me donnent la nette impression que ceux qui sont au sommet de la pyramide du pouvoir politique et économique à l’échelle mondiale veulent voir autant de chaos que possible dans le monde pour assouvir leur soif sanguinaire.

Nos dirigeants, centrés sur leurs propres intérêts, préféreraient maintenir un statu quo qui leur donne une pléthore de privilèges et une vie de luxe dont le reste d’entre nous ne peut que rêver. Le fait d’agir de cette façon à, apparemment, stimuler les ras-le-bol, l’effondrement économique et les désarrois de la population…

Prenez le Yémen, par exemple, dont l’ambassade américaine a été prise d’assaut lors de récentes manifestations. Saviez-vous que 10 millions de Yéménites souffrent de la faim en conséquence d’une crise alimentaire, tandis que 267 000 enfants souffrent de malnutrition sévère ?

Les États-Unis considèrent ce peuple affamé suffisamment menaçant pour le cibler régulièrement via des attaques de drones. Cela n’est-il pas une motivation suffisante pour se révolter contre ses agresseurs à la moindre opportunité ?

Source : https://fr.sott.net/

Plusieurs preuves récoltées dans le grand Kasaï, au grand Kivu, à Kinshasa et au Congo central montre que les tueries et « Prisons’ Break » ici et là étaient « trop cordonnées ou trop professionnelle pour être spontanée. Toutes ces attaques et tueries avaient pu être planifiées et que les émeutiers « avaient peut-être des allégeances étrangères…

8 millions de morts et silence radio des média
8 millions de morts et silence radio des média

Une explication possible à cette recherche du chaos par l’élite serait tout simplement que les psychopathes ne se rendent pas compte que la souffrance et la destruction qu’ils infligent aux autres vont les détruire eux aussi. Comme Andrew Lobaczewski le souligne dans Ponérologie politique, les pathocrates sont comme des germes [qui] « ne savent pas qu’ils seront brûlés vifs ou enterrés profondément dans le sol avec le corps humain dont ils ont causé la mort ».

Une autre explication – qui ne contredit pas celle ci-dessus – serait que les pathocrates pensent que les révoltes, les guerres et les conflits leur fournissent la parfaite excuse pour réagir au chaos avec une poigne de fer et pour nous asservir tous. C’est une formule similaire à la Stratégie du choc :

« Créer un problème afin d’obtenir la réaction souhaitée, puis proposer une solution ; cela décrit parfaitement le but de la « guerre contre le terrorisme » qui fait maintenant rage depuis plus de deux décennies »

Considérant que les élites politiques et économiques dirigent déjà nos vies comme elles le veulent, et qu’il est dans leur intérêt que les masses croient qu’elles ont, au moins dans une certaine mesure, des libertés individuelles – même si c’est juste la « liberté » de choisir entre Apple et Windows ou CocaCola et Pepsi – il est tout de même déconcertant de voir qu’elles prévoient de retirer ce qui reste de droits civiques non seulement aux cibles habituelles au Moyen-Orient et dans les pays en développement, mais aussi au cœur de l’empire du mal.

On peut se poser la question : à quel genre de situation s’attendent-elles qui les obligerait à virtuellement enchaîner tout le monde?

QUELLES SONT LEURS MOTIVATIONS MACHIAVELIQUES

Des questions sans réponses...
Des questions sans réponses…

“Comment digérer le fait que nos dirigeants agissent de façon aussi destructrice et autodestructrice ces derniers temps, semant les germes de la guerre, de l’émeute et du mécontentement ?

J’ai déjà admis que cela pouvait être le simple résultat de leur psychologie bizarre et hasardeuse (c.-à-d. psychopathique), et que dans une certaine mesure, cela pourrait faire partie d’un plan visant à imposer un ordre mondial plus strict via l’instauration du chaos. Mais cela n’explique pas pourquoi ils poussent plus fort dans cette direction à ce moment précis, et pourquoi ils semblent aussi pressés d’y arriver…”, dit un journaliste. Ce journaliste renchérit pour dire, “la raison en est, je le suspecte, qu’ils sont conscients (dans une certaine mesure) de leur incapacité à repousser la menace combinée des changements climatiques, des changements climatiques cosmiques et d’une crise alimentaire qui dépassent l’aptitude des humains à y faire face”.

A QUAND LE TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL POUR LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ?

Après la désintégration de la Yougoslavie et le génocide tutsi, la violence concernant les femmes est devenue une matière d’actualité : les média nous ont fait connaître ce qui, apparemment, n’est pas un « accident de guerre ».

 

Inutilité et inéfficacité du Conseil de Sécurité de l'Onu
Inutilité et inéfficacité du Conseil de Sécurité

C’est alors que le Conseil de Sécurité des Nations Unies a instauré deux tribunaux ad hoc pour juger et sanctionner des individus qui ont commis des crimes internationaux. Ces tribunaux ont été les premiers à considérer quelques agressions sexuelles graves comme des crimes internationaux.

C’était, donc, la première fois que des tribunaux internationaux s’occupaient des agressions sexuelles en tant que crimes internationaux. Mais le travail des deux tribunaux n’a pas été facile : premièrement, ils ont dû définir les comportements illégaux; deuxièmement, ils ont dû intégrer ces actes dans les modalités délictuelles prévues ; et finalement ils ont dû qualifier ces comportements de crimes internationaux ; tout cela sans aucun texte juridique unanimement accepté.

Il n’existait pas une définition unanimement acceptée de l’agression sexuelle, en général, et du viol, en particulier, avant la création desdits Tribunaux. Ainsi, leur première tâche a été de définir en quoi consistent ces comportements, en les considérant parmi les modalités de perpétration des crimes qui ont été prévues dans les statuts de ces Tribunaux.

Les « agressions sexuelles » sont définies, dans l’affaire Akayesu, comme « un acte de nature sexuelle, commis sur la personne d’autrui sous l’empire de la contrainte.

Bien que le concept d’ « acte de nature sexuelle » ne soit que peu éclairant, cela a permis aux Tribunaux de qualifier d’agressions sexuelles certains comportements où le contact physique.

D’indescriptibles horreurs, répertoriées dans le rapport dit « mapping » des Nations Unies, se déroulent sans désemparer, à l’est de la République Démocratique du Congo depuis 1994.

Au vu de ce qui précède, 52 personnalités féminines ont lancé un appel mettant en exergue les multiples maux que souffrent femmes, vieillards, hommes et enfants à l’est de la république Démocratique du Congo dit Congo-Kinshasa.

APPEL DE 52 MARRAINES POUR CE TRIBUNAL

Ces femmes de cœur, connues sous le label de « 52 marraines » ne pouvaient se soustraire à l’ignoble ignorance que subissent les ressortissants congolais dans son ensemble et ceux du « Grand-Kivu » en particulier.

Elles ne pouvaient continuer à vaquer dans leurs occupations respectives sans avoir le cœur pénétré de la plus vive douleur de leurs semblables avec lesquels elles sont unies par le triple lien d’humanité, des droits et de la francophonie, être traitées plus durement que ne le sont les bêtes de somme ;

« …Nous ne pouvons-nous persuader qu’on puisse sans se gêner, faire usage de ressources stratégiques de la République Démocratique du Congo, si l’on faisait réflexion qu’elles ont été arrosées du sang et de la dignité de nos semblables, traités comme si elles étaient quelque chose qui ressemble à des humains…Craignons avec raison que les générations futures, plus éclairées et plus philosophes, n’accusent les Français, les Européens et les Américains de ce siècle, d’avoir été complices de barbarie, ce qui contraste avec les valeurs universelles sur lesquelles nous avons voulu fonder notre humanité… » s’y indignèrent-elles.

Qu'est-ce qui se dit entre les politiques au détriment du peuple ?
Secrets entr’amis…

Le lundi 05 août 2013, ces 52 personnalités féminines avaient signé un appel demandant aux présidents personnalités et institutions de grandes envergures leur implication directe à la création d’un Tribunal Pénal International pour la République démocratique du Congo.  Parmi lesquels on peut citer  mesdames et messieurs François HOLLANDE (Président de la République française), Barack OBAMA (Président des États-Unis d’Amérique), le Conseil de sécurité des Nation unies (présidence en exercice), Ban-Ki-MOON (Secrétaire Général des Nations unies), Van RUMPOY (Président de l’Union européenne), Nkosazana DLAMINI-ZUMA (Présidente de la commission de l’Union africaine), Abdou DIOUF (Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie), Mary ROBINSON (Envoyée spéciale des Nations unie dans la région des Grands Lacs).

Ce Tribunal est présenté comme “une solution incontournable pour la paix et la justice dans la région des Grands Lacs”.

Ancienne ministre Rama Yade
Ancienne ministre Rama Yade

Parmi les 52 signataires de cette noble initiative, on trouve les personnalités féminines comme François Héritier (professeure d’Anthropologie émérite au Collège de France), Mireille Delmas-Marty (professeure émérite de Droit au Collège de France), Monique Chemillier-Gendreau (professeure émérite de Droit à l’université Paris Diderot), Gisèle Halimi (avocate), Rama Yade (ancienne ministre), Roselyne Bachelot (ancienne ministre), Ingrid Betancourt (femme politique), François Gaspard (femme politique), Geneviève Fraisse ( philosophe), Susan Georges (présidente d’honneur d’Attac) et tant d’autres.

“La création du Tribunal pénal international pour la RDC est l’un des facteurs crédibles de paix dans la région”. Cette initiative est soutenue par le Réseau des ONG des droits de l’Homme en RDC (RENADHOC) ainsi que par le docteur Denis Mukwege.

Ne pas le faire, serait une discrimination à l’égard de la femme congolaise, un déni de justice internationale ainsi qu’un encouragement à commettre le «gynocide » ou « fémicide». Car en effet, après publication du «rapport mapping» et la multitude de rapports sur la situation de ces femmes, nul n’est plus fondé à prétendre n’avoir rien vu, rien su, ni rien entendu”.

– Maître Hamuly Réty, l’un des Congolais à l’initiative de cet appel

 

LES « GRANDES IMPUISSANCES »

Il y a eu peu de chance que l’appel des 52 produise le moindre effet. Le document était d’ailleurs en train de traverser le web comme une minuscule flamme de bougie au milieu des ténèbres et d’un silence lunaire.

Parce que Hollande, Obama, Ban-Ki-Moon, Mary Robinson, et surtout le Belge Van Rompuy et leurs entourages savent ce qui se passe.

Aucun des cinq dirigeants n’a le moindre intérêt à entreprendre sérieusement des actions pour mettre un terme à la souffrance des populations du Congo et faire sanctionner les responsables des crimes. Aussi effroyable que cela puisse paraître, ces personnalités doivent être persuadées que le massacre des Congolais aujourd’hui est inévitable. Il serait impossible à la fois d’inquiéter les « machines à tuer et à violer » dans l’Est du Congo et de garantir la prospérité des économies occidentales et le confort des consommateurs, en particulier les utilisateurs des téléphones portables.

Ces appareils sont fabriqués avec du coltan, un minerai dont le Congo détiendrait jusqu’à 80 % des réserves mondiales. Les approvisionnements se font dans les zones d’extrême violence du Kivu (Est du Congo) et les confortables marges des multinationales ne sont assurées que si elles continuent de se procurer ces matières stratégiques à vil prix, dans des zones maintenues en situation de non-droit.

LE PRINTEMPS AFRICAIN VIENDRA-T-IL DE L’EGLISE ?

Le printemps africain viendra-t-il de l’Eglise ?

En république démocratique du Congo, au Nigeria et ailleurs, celle-ci désavoue haut et fort les régimes corrompus, rapporte Christine Von Garnier dans son article intitule « des prélats contre les dictateurs «  publié le 08 mars 2012 au « Courrier International

Source : – http://www.courrierinternational.com

Qui vivra verra.

– Ben-Vindicien EBENGO

RECEVEZ NOTRE BULLETIN | JOIN OUR NEWSLETTER
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Rejoignez plus de 3 000 visiteurs qui reçoivent notre newsletter et découvrez comment optimiser votre blog pour les moteurs de recherche, trouver du trafic gratuit et monétiser votre site.| Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
Nous détestons le spam. Votre adresse courrielle ne sera pas utilisée à d'autres fins. | We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

2 réflexions au sujet de « ORDO AB CHAO (L’ORDRE PAR LE CHAOS) | FAUDRAIT-T-IL METTRE LE CONGO A FEU ET A SANG POUR POUVOIR DEVELOPPER LES AUTRES PAYS ? »

  1. Mon frère, il ne faut jamais compter sur l’occident pour faire notre bonheur. Le congo est pour eux un champ où ils cueillent tous et sacrifient tout ce celui qui se met à travers leur passage… Nos minerais, au ieu de nous apporter bonheur et développement, nous amenent malheur et désolation (mort de millions de nos frères et soeurs). Le chaos crée chez nous est un processus pour nous priver de toutes nos richesses et vider nos villages de leurs habitants (égorgés, quel horreur et ces commenditaires prétendent prier un Dieu compatissant !).
    Nos voisins qui souscrivent ne doivent pas oublier que les occidentaux n’ont pas d’amour pour la vie humaine des noirs mais, une haine viscérale pour cet africain qui a reçu tout du Créateur…
    Faisons comme les chinois en centrant tout par la main congolaise et non attendre une pseudo-aide du génocidaire occidental. Recourons à toute arme pour nous défendre, s’il faut faire comme font les arabes, faisons le; détruisons leurs intérêts et leurs projets chez eux et, ainsi ils nous respecteront…
    Courage, frère, l’amour du Congo doit primer et non vos intérêts égoïstes. Je suis indigné par le comportement de nos frères qui vont chercher le pouvoir aux Etats-Unis,en France, Belgique et même chez nos voisins qui égorgent et violent nos femmes ! Quel patriotisme ? Et vous prétendez ce pays en voulant mettre à feu et à sang ce paradis nous légué par Dieu ! Pendant ce temps, où sont vos enfants et femmes ? en l’étranger bien sur, c’est triste et rabaissant pour nos compatriotes congolais qui prétendent diriger ce beau pays, quel paradoxe !
    Aimez ce pays et songer à la génération future comme le font ceux qui vous utilisent pour la leur…
    le chaos

    1. Faisons comme les chinois en centrant tout par la main congolaise et non attendre une pseudo-aide du génocidaire occidental. Recourons à toute arme pour nous défendre, s’il faut faire comme font les arabes, faisons le; détruisons leurs intérêts et leurs projets chez eux et, ainsi ils nous respecteront…

      Bien dit cher Mikaeli53. J’y adhère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *